Les bases du bodyboard : le guide suprême

Vous envisagez de commencer une nouvelle activité qui implique d’attraper les vagues et ressentir des sensations fortes ? Essayez le bodyboard ! Il se peut très bien que ce soit votre prochain loisir.

bodyboard

Qu’est-ce que le bodyboard ?

Parfois décrit comme une alternative plus simple au surf, la principale différence est que ce sport aquatique consiste à surfer sur les vagues en position allongée, votre torse étant appuyé contre la surface de la planche, d’où le nom de « bodyboard » (notez que ce n’est pas toujours le cas, certaines figures impliquant d’être en partie devout sur la planche, voire même entièrement debout lors de certaines compétitions).

Related Posts

None found

Historique

Les débuts de ce sport aquatique ne sont pas très clairs, mais, selon certaines théories, ce serait une forme de surf précoce apparue il y a des siècles. Les polynésiens surfaient sur les vagues avec des planches en bois, allongés sur le ventre.

Ce n’est que bien plus tard, dans les années 1970 dans le sud de la Californie, que Tom Morey modernisa le bodyboard et inventa le “boogie board”, alors fait de simple mousse polyéthylène. On appelait alors le bodyboard le “boogie-board” en référence à ça.

Aujourd’hui, le bodyboard moyen est bien plus court que la planche de surf et généralement constitué d’un morceau de mousse de forme rectangulaire, clairement plus facile à transporter. En dehors de la planche, les bodyboardeurs portent désormais souvent des palmes pour mieux la propulser et attraper les vagues.

bodyboard

Avantages du bodyboard

Développe les muscles des bras et des jambes

Les bodyboardeurs chevronnés peuvent attester que l’activité majeure de ce sport est de nager et battre des jambes. Étant donné la quantité de temps que vous passez à nager rien que pour attraper les vagues, vos muscles des bras et des jambes vont sans aucun doute se renforcer.

Renforce votre cœur et vos poumons

Tous les sports aquatiques en général sont considérés comme très bénéfiques pour le cardio, et le bodyboard ne fait pas exception !

Améliore la coordination

L’une des positions de base du bodyboard est de se maintenir centré et en équilibre sur la planche. Vos efforts constants pour ne pas tomber de la planche auront certainement un impact positif sur votre coordination avec le temps.

Détend l’esprit

Rien n’est plus relaxant que le contact de l’eau chaude et une étendue d’eau apaisante.

Trop de fun !

Les bodyboardeurs ne se lassent pas de ce sport, tout simplement parce que c’est divertissant. Point barre.

Les bases du bodyboard

1. Soyez fin prêt

Ok, vous débutez et vous êtes surexcité à l’idée de vous y mettre. Ça se comprend. Toutefois, avant de vous lancer à l’eau avec votre bodyboard, gonflé à bloc, il vaut peut-être mieux vérifier deux ou trois choses :

soleil couchant

Quelles sont les conditions aquatiques ?

Les gardes côtes locaux donnent généralement des alertes de sécurité sur les conditions aquatiques pour pratiquer les sports. Avant de vous diriger vers la zone de bodyboard la plus proche, informez-vous en consultant le site internet local qui vous donnera probablement les alertes maritimes.

Êtes-vous bon nageur ?

Il va sans dire que vous devez savoir nager en pleine mer.

Avez-vous le bon équipement ?

Vous n’avez pas besoin de beaucoup « d’équipements » pour commencer. En dehors du bodyboard, voici les trois autres choses nécessaires : 

Un leash : Procurez-vous un leash pour attacher votre bras à votre bodyboard. Le leash évite de perdre la planche si vous tombez.

Une combinaison ou un rashguard : Tout comme les autres sports aquatiques, le bodyboard expose votre peau à des conditions externes rudes. Une protection corporelle adéquate vous protège du soleil et réduit les irritations dues au bodyboard. Une combinaison ou un rashguard vous tient également au chaud si vous surfez dans une eau froide.

Des palmes : Les bodyboardeurs portent généralement des palmes pour pouvoir propulser leur planche et mieux attraper les vagues. Les chaussettes sont recommandées dans les palmes pour plus de confort.

2. S’entrainer à adopter la bonne position

Avant d’attaquer les vagues, essayez de vous entraîner sur la terre ferme à bien vous positionner. La position optimale sur le bodyboard est de tenir le « nez », la partie supérieure de votre bodyboard, avec vos deux mains, et de positionner votre ventre sur la « queue », la partie inférieure.

Une fois votre position trouvée, commencez à pratiquer en battant des pieds. Quand vous êtes dans l’eau, battez des pieds juste en dessous de la surface pour bien vous propulser. Nagez avec vos bras de chaque côté du bodyboard comme si vous tiriez l’eau derrière vous.

3. Se mettre à l’eau

Une fois que vous vous sentez relativement sûr de votre technique, essayez dans l’eau ! Pour cela, avancez dans l’eau jusqu’aux genoux avant de vous allonger sur votre bodyboard et commencez à nager vers les vagues. Petite remarque : repérez les remous qui se dirigent en direction de la plage, sinon vous risquez d’aller dans le mauvais coin.

4. Attraper une vague

Mettez votre entraînement en pratique en vous dirigeant vers les vagues. Ceci dit, assurez-vous que la vague que vous choisissez n’est pas trop haute ou rapide, notamment si vous découvrez le sport. Choisissez une vague tranquille, vous aurez tout le temps d’attaquer les plus grosses quand vous aurez acquis de l’expérience. Une fois que vous avez repéré un coin avec un niveau de vague approprié, commencez à nager dans cette direction comme lors de votre entraînement.

5. S’entraîner à faire le canard

Pendant votre activité de bodyboard, il peut arriver qu’une vague brisée se dirige vers vous et risque de vous éloigner de celle que vous visez. C’est à ce moment-là que la technique du canard intervient. Il s’agit tout simplement de plonger sous une vague qui ne vous intéresse pas. Les bodyboards étant plutôt petits et légers, il est assez facile de les pousser sous l’eau grâce à votre force corporelle.

Voici comment procéder :

  • Lorsque vous apercevez une vague s’approcher de vous à environ 1 ou 1,5 mètre, agrippez-vous au nez de votre bodyguard et faites pression dessus avec votre corps pour plonger.

  • Pour pousser le bodyboard encore plus profondément sous la surface, utilisez vos genoux pour faire pression sur le bodyboard.

  • Une fois suffisamment sous l’eau, plongez sous la vague, votre corps serré aussi étroitement que possible contre le bodyboard.

  • Quand la vague est derrière vous, guidez le nez de votre bodyboard pour remonter, tout en rééquilibrant votre poids vers la queue pour vous propulser au-dessus de la surface.

Cette figure demande de l’entraînement pour bien la maîtriser, mais, lorsque que c’est le cas, c’est beaucoup plus facile pour vous de vous diriger vers la vague qui vous convient.

6. Se rapprocher de la vague

Quand vous êtes finalement arrivé près de la vague que vous visez, vous devez vous tourner rapidement dans le sens inverse et vous positionner face à la plage. Gardez à l’esprit que vous devez attraper la vague lorsqu’elle est suffisamment haute pour vous porter vers l’avant mais pas trop haute au point de se briser (ou de former des remous).

Nagez en direction de la plage aussi vite que possible jusqu’à ce que vous sentiez la vague vous entraîner. Une fois emporté par la vague, vous prendrez de la vitesse et serez alors effectivement en train de surfer sur la vague.

bodyboard

7. Surfer la vague

Cela signifie créer une ligne de « coupe » sur la face avant de la vague, généralement dans le sens vers lequel la vague se brise. Cette « coupe » est la trace que vous laissez derrière vous quand vous promenez votre bodyboard sur l’eau, et elle se fait en apprenant à manœuvrer votre planche vers la gauche ou vers la droite grâce au poids de votre corps faisant pression sur les côtés du bodyboard.

Les bodyboardeurs ont plein de tours dans leur sac quand ils surfent sur les vagues, mais pour quelqu’un qui débute tout juste, je recommande de maintenir la position basique que vous vous êtes entraîné à faire pour suivre la vague. Pour accélérer, vous pouvez pousser légèrement sur le nez du bodyboard, et si vous allez trop vite, soulevez le nez de votre planche hors de l’eau de quelques centimètres pour créer une friction et ralentir.

Après avoir surfé sur la vague et atteint les fonds peu profonds, vous pouvez faire une pause ou recommencer ! Je vous préviens, on devient vite un peu accro après avoir surfé sur sa première vague, alors pensez à faire une pause de temps à autre. Après tout, vous aurez d’autres occasions, non ?

Techniques simples pour débutants

Cut-Back (virage serré)

Le cut-back est l’une des premières techniques à apprendre. Cette technique s’effectue surtout quand vous surfez trop vite sur la vague et voulez tourner pour continuer à l’attraper avant qu’elle ne se brise.

Pour effectuer un cut-back, vous devez vous déplacer rapidement vers un endroit de la vague où vous pouvez commencer à tourner votre bodyboard dans la direction opposée (figure en forme de S).

Pour faire le virage, placez votre poids sur le rail extérieur de votre bodyboard pendant que votre main tire sur le nez pour créer un arc de cercle. Répétez cette technique aussi souvent que vous le voulez tant que la vague continue.

Drop-Knee (genou sur la planche)

Comme son nom l’indique, cette technique nécessite qu’une de vos jambes soit en position agenouillée tandis que l’autre jambe est relevée à l’avant du bodyboard. Le drop-knee est la technique qui se rapproche le plus du surf et elle n’est pas évidente à faire mais, en pratiquant, vous devriez y arriver.

Pour faire le drop-knee, prenez position sur le bodyboard en position agenouillée. Lorsque vous essayez de relever votre jambe, utilisez votre main pour équilibrer le bodyboard. Une fois en équilibre, laissez aller la planche et commencez à surfer.

Rotation avant à 360°

Une fois les autres techniques comprises, celle-ci devrait être relativement facile à effectuer. Vous devez juste vous entraîner. La rotation avant à 360°, comme le nom l’indique, consiste à faire une rotation complète à 360° sur le vague.

Pour la mettre en pratique, vous devez choisir un endroit où faire la rotation. Quand vous êtes prêt, placez votre poids sur le rail intérieur de votre bodyboard, arc-boutez vos épaules pour résister à la vague et commencez à tourner.

Lancez-vous à l’eau !

Que le bodyboard soit un loisir ou un sport sérieux pour vous, vous vous prendrez vite au jeu. Après tout, les bodyboardeurs n’ont besoin que de 4 choses pour commencer.

Ce sport aquatique est une excellente option pour avoir vos premières sensations sur les vagues car il est plus facile à apprendre que le surf. Malgré tout, vous pouvez faire des figures intéressantes et essayer diverses pirouettes et rotations pour rendre ce sport encore plus excitant !

Alors, qu’attendez-vous ? Les vagues ne demandent que ça ! 🙂 Utilisez vos connaissances nouvellement acquises sur le bodyboard et partez à l’assaut de l’eau ! Vous êtes à deux doigt de conquérir votre première vague.

Si vous avez d’autres questions concernant le bodyboard ou si vous souhaitez simplement parler de sports aquatiques, n’hésitez pas à m’envoyer un message perso sur Facebook ou Instagram. Je serais plus qu’heureux de vous aider à attraper les vagues ! N’oubliez pas non plus de laisser un commentaire et de nous suivre !