Planche à voile : oui ou non ?

silver medal
Meilleur Planche

Cressi Kinilau

Cressi Kinilau
gold medal
★ Meilleur rapport qualité-prix

Aquamarina Vapor

Aquamarina Vapor
bronze medal
Le plus économique

ECD Planche

ECD Planche

Vous envisagez de vous lancer dans les sports aquatiques mais n’êtes pas encore prêt pour les activités ‘exigeantes‘. Alors, peut-être devriez vous tenter la planche à voile, parfois désignée par son nom anglais, windsurf.

Pour la pratiquer, il vous suffit d’avoir de l’enthousiasme, de l’eau et du vent (et un équipement de base, bien sûr, que nous abordons un peu plus loin, promis). C’est un sport de glisse plutôt simple, et, pour être franc, bien qu’il soit considéré comme un « sport extrême », c’est l’une des activités nautiques les plus sûres pour les débutants, car on y progresse par pallier et elle devient plus risquée seulement quand on acquiert de l’expérience et des compétences.

La planche à voile se pratique un peu n’importe où, sur l’océan, les lacs, les rivières et même les piscines intérieures, c’est donc une activité plutôt accessible. Sans compter qu’il s’agit d’un sport social, vous aurez donc l’opportunité de faire partie d’une communauté centrée autour de la planche à voile et de vous faire des amis en cours de route. 

planche à voile océan

Qu’est-ce que la planche à voile ?

La planche à voile est un mélange de surf et de voile. Ce sport se pratique avec une planche sur laquelle on se tient debout et qui est connectée à une voile propulsée par le vent qui entraîne le véliplanchiste sur l’eau pendant que celui-ci tient un gréement pour contrôler le mouvement.

Oui, vous avez bien lu ; c’est le vent qui alimente ce sport, alors si les questions environnementales vous tiennent à cœur, la planche à voile est une option pour vous.

Autres Articles Intéressants

À l’origine une embarcation polynésienne, le concept de la planche à voile date du XXe siècle. Les marins et pêcheurs utilisaient alors des petits voiliers pour naviguer sur l’Océan Pacifique en position debout.

Toutefois, la première version officielle de la planche à voile, telle que nous la connaissons aujourd’hui, a été créée par Sidney Newman Darby Jr. en 1964, lorsqu’il a relié une voile portable à une planche en bois au moyen d’une corde en nylon.

Aidé de Hoyle, sa femme Diane et Jim Drake, la « Planche à voile One Design » a été brevetée aux États-Unis, et cette version a ensuite connu une croissance exponentielle en Europe des années 70 aux années 90. En 1984, la planche à voile est devenue une discipline olympique aux jeux d’été de Los Angeles.

planche à voile zoom
Planche à voile

Exigences physiques

Loin de moi l’idée d’affirmer qu’il faut une condition physique d’athlète pour devenir véliplanchiste. Toutefois, avoir une bonne forme physique avant de commencer vous aidera car cette activité nécessite de la puissance cardiovasculaire et musculaire et de l’endurance. Vous n’avez certainement pas envie de commencer l’activité et de vous arrêter au bout de seulement une ou deux heures parce que vous êtes complètement exténué ?

Avant de plonger dans le sujet, vous devez savoir que vous aurez des courbatures dans tout le corps lors de votre première sortie. Cette activité fait appel à de nombreux muscles, avant-bras, haut du dos, abdos, bas du dos, ischio-jambiers, en essayant de maintenir votre stabilité, de contrôler la puissance dans la voile, de vous pencher en arrière sur la planche etc.

Pour répondre à cette demande, votre système cardiovasculaire doit être assez costaud pour les alimenter en oxygène.

Ceci étant dit, le facteur limitant le plus important à travailler pour pouvoir commencer la planche à voile est l’endurance. Les véliplanchistes étant constamment en train d’utiliser le vent pour faire avancer la planche, ils utilisent la tension corporelle pour conserver leur énergie et maintenir un rythme tranquille. Travaillez également les poussées intenses d’énergie car la planche à voile nécessite des manœuvres spécifiques et des mouvements rapides pour contrôler la voile.

Bienfaits pour la santé

Planche à voile
Planche à voile

Pour les petits nouveaux comme les pros, la planche à voile apporte d’excellents bienfaits pour la santé et la forme physique tout en offrant un super divertissement sans avoir l’impression de faire de l’exercise. Quels sont donc ces super bénéfices ?

1. Bienfaits pour la santé mentale

On ne peut pas vraiment considérer que passer ses journées à naviguer sur l’eau, à absorber les rayons du soleil et à mettre ses soucis de côté soit une mauvaise idée.

Grâce à la planche à voile, vous obtenez vos dose d’hormones du bonheur et améliorez votre humeur générale simplement en activant votre corps.

2. Renforce vos abdos

Au même titre que les autres sports aquatiques impliquant une planche, garder l’équilibre et un bon rythme est important en planche à voile.

Pour cela, vous devez contracter vos muscles centraux à tout moment pour éviter de tomber à l’eau. NB : La planche à voile est une bonne activité pour avoir des abdos en béton.

3. Bénéfique pour le cardio 

Comme déjà mentionné, la planche à voile nécessite un système cardiovasculaire robuste pour assurer que votre corps soit suffisamment alimenté en oxygène et fournir des performances musculaires optimales.

La planche à voile exige que votre cœur amène plus de sang qu’habituellement vers vos principaux groupes musculaires ; voilà pourquoi c’est un bon exercise cardio.

4. Aide à la perte de poids

En engageant vos muscles abdos et en faisant travailler intensément votre système cardiovasculaire, la planche à voile est une excellente activité pour brûler des calories et perdre du poids.

En moyenne, on brûle au moins 1000 calories par heure en naviguant à 30 km/h. Débarrassez-vous de vos kilos superflus en vous mangeant de la vague, si vous voyez ce que je veux dire 😉.

Les débuts

Vitesse en planche à voile

Choisissez le coin idéal

Quand vous apprenez à faire de la voile, trouver un bon spot où l’eau est calme et le vent léger et régulier est essentiel. Je vous suggère de commencer à pratiquer dans une lagune ou sur un petit lac offrant au moins une centaine de mètres de longueur. Essayez d’éviter les endroits avec des bateaux à moteurs, des skieurs nautiques ou des nageurs, car, au-delà des aspects sécuritaires, leur sillage peut perturber votre avancée.

Trouvez la force et la direction de vent idéales

Pour les véliplanchistes débutants, il vaut mieux trouver un endroit où le vent souffle de 5 à 8 km/h. Plus fort, vous risquez de ne pas apprécier votre première expérience. Assurez-vous que la direction du vent est parallèle au rivage pour pouvoir facilement faire des allers-retours.

Entraînez-vous sur la terre ferme

Avant de vous jeter à l’eau, essayez de vous familiarisez avec la sensation de la force du vent dans la voile pour pouvoir estimer la position nécessaire, savoir où concentrer votre poids et imaginer la direction vers laquelle votre planche à voile se dirigera.

Équipement de planche à voile : l’essentiel

  • La planche – Étant l’élément le plus important du kit du véliplanchiste, il est préférable de la choisir large et bien flottante pour faciliter le maintien de l’équilibre à ses débuts. Une planche d’un volume d’au moins 200 litres vous donnera la confiance nécessaire pour travailler votre technique.

  • La voile – La planche à voile étant une activité à 100% alimentée par le vent, choisir le bon type de voile est vital pour l’équipement. Je recommande une voile de 2,5 à 4,5 m2 pour les débutants, qui pourront ensuite passer à la taille supérieure au fur et à mesure qu’ils développent leurs aptitudes.

  • Le wishbone ou boom – C’est le nom de la barre que les véliplanchistes tiennent. Elle est attachée à l’une des extrémités du mât de la voile. Cette barre permet aux véliplanchistes de diriger et de contrôler la voile. Quand vous recherchez votre matériel, assurez-vous que le wishbone est à hauteur de menton ou d’épaule.

  • Mât et pied de mât –  Le mât est une partie cruciale du gréement du kit de planche à voile. C’est la partie centrale sur laquelle la voile est installée et elle est en carbone. Elle est généralement légère et facile à manœuvrer sur les planches à voile. Elle est reliée à la voile par le pied de mât qui se trouve à environ 150 cm de la queue de la voile. C’est un genre de coude qui fixe la voile à la planche.

  • Le gréement – Le gréement de la planche à voile est la combinaison de tout ce que je viens d’énumérer : la voile, le wishbone, le mât et le pied de mât. Pour les débutants en planche à voile qui souhaitent acheter leur propre kit, se procurer un ensemble est idéal car il contient tout le nécessaire.

  • La combinaison humideLes véliplanchistes qui vivent sous les tropiques (chanceux va !) n’auront probablement pas besoin d’une combinaison, mais elle est souvent recommandée pour ceux d’entre nous qui ont des saisons froides. Par ailleurs, elle est idéale pour protéger les débutants contre les écorchures potentiellement provoquées par l’activité.

Découvrez-en plus sur les types « d’équipements pour sports aquatiques » adaptés à toutes sortes d’activités.

Les 5 meilleures planches à voile sur Amazon

Pour un débutant qui se lance dans la planche à voile, choisir la bonne planche parmi la myriade d’options peut être difficile. Toutefois, la principale chose à retenir quand vous débutez est que la stabilité est votre priorité pour sélectionner la planche qui vous convient.

En effet, comment ferez-vous de la planche à voile si vous ne pouvez même pas tenir dessus ? Voilà pourquoi je recommande aux débutants d’opter pour les planches à volume élevé et à large surface.

Ceci à l’esprit, j’ai listé quelques planches à considérer pour débuter votre voyage de véliplanchiste. Je les ai évaluées selon le (1) niveau d’expertise requis, (2) la vitesse, (3), la manœuvrabilité et (4) le prix.

Planche à voile : oui ou non ? 3

Hydro-Force™ Freesoul Tech

Ok, je sais déjà ce qui vous pensez : « Pourquoi parle-t-on de paddle ? » En fait, c’est en partie un paddle mais, surprise, c’est également une planche à voile. Les planches gonflables de ce type sont courantes ces jours-ci.

En effet, elles sont non seulement conçues pour faire de la planche à voile ET du paddle mais elles sont également plus portables et durables en comparaison avec les planches traditionnelles.

Le paddle planche à voile Hydro ne fait pas exception. En fait, ils revendiquent des matériaux de qualité miliaire pour garantir la durabilité et la stabilité de leur planche. Par ailleurs, étant gonflable, elle est 100% adaptée aux voyages, ce qui en fait l’accessoire parfait pour une virée de dernière minute à la plage !

Ceci dit, ses rails épais et arrondis peuvent compliquer les manœuvres, elle convient donc uniquement aux conditions de vent faible.

Niveau d’expertise :Débutant
Vitesse :3/5
Manœuvrabilité :3/5
Prix :469,99 $
€282.95
en stock
5 nouveau de €282.95
Planche à voile : oui ou non ? 4 Amazon.fr
Expédition gratuite
Dernière mise à jour 05/09/2021 17:56

Planche à voile : oui ou non ? 5

Cressi Kinilau 2.0 Edition 10’6″ SUP

Le paddleboard Cressi Kinilau a un noyau à double paroi de 10 cm d’épaisseur et est fabriqué en PVC/EVA, ce qui lui permet de résister à de fortes charges et de garantir des performances optimales dans l’eau. La structure robuste et le poids léger assurent un contrôle facile et une accélération rapide.

En dehors du fait que la planche est facile à porter, elle est également facile à assembler grâce aux éléments fournis à l’achat et on peut la transformer de paddle en planche à voile sans transpirer à grosses goutes. Elle offre également une excellente stabilité grâce à son volume et son poids de charge élevés.

Niveau d’expertise :Débutant
Vitesse :3/5
Manœuvrabilité :3/5
Prix :750,00 €

Planche à voile : oui ou non ? 6

Planche à voile ECD

La STAND UP PADDLE SURFBOARD ECD GERMANY est une fantastique planche polyvalente pour les riders jusqu’à environ 120 kg. Avec une longueur de 308 cm, il y a facilement de la place pour un adulte et un enfant sur notre tableau. Le paddle board est idéal pour tous les niveaux, des débutants aux pagayeurs confirmés. C’est à l’aide de cette planche de surf que vous pourrez le mieux profiter du charme de la mer.

Niveau d’expertise :Débutant
Vitesse :4/5
Manœuvrabilité :4/5
Prix :249,00 €
Dernière mise à jour 05/09/2021 17:56

Planche à voile : oui ou non ? 8

HONU Stand up Paddle Gonflable

Vous vous demandez peut-être quelle est la différence entre cette planche et la précédente ? En fait, la HONU SUP offre les mêmes caractéristiques, de la construction en polyéthylène au pont matelassé anti-dérapant.

La seule différence entre les deux est le volume, beaucoup plus important pour celle-ci, offrant donc la capacité de porter plus de poids. La largeur de la surface étant identique, cette planche est encore mieux adaptée aux véliplanchistes débutants.

  • SUP Gonflable – i SUP pack complet avec Sac Rame Derives leash
  • 10’6 double couche
  • Sac et Rame inclus
  • Kit de réparation et dérives
  • 15 psi – 15 cm epaisseur – double couches
Niveau d’expertise :Débutant à intermédiaire
Vitesse :4/5
Manœuvrabilité :4/5
Prix :419,00 €

Aquamarina

Aquamarina Vapor 10’4”

Pour finir, la dernière de la liste est la planche à voile Aquamarina Vapor. Elle compense le prix par sa qualité. En plus de sa construction en epoxy CTS qui en fait une planche robuste mais légère, son principal atout est sa rapidité sur l’eau.

Tout comme les autres planches dans la liste, la Aquamarina Vapor offre des caractéristiques de confort complètes, telles que des coussinets épais et des sangles pour les pieds afin de faciliter les manœuvres.

Globalement, cette planche est excellente pour ceux qui envisagent réellement de faire de la planche à voile sur le long-terme.

Niveau d’expertise :Intermédiaire à expérimenté
Vitesse :5/5
Manœuvrabilité :5/5
Prix :439,38 €
€369.00
456.00
en stock
3 nouveau de €369.00
Planche à voile : oui ou non ? 4 Amazon.fr
Dernière mise à jour 05/09/2021 17:56


Bases de la planche à voile pour les débutants

Assemblage de la planche

Assemblez vos équipements de planche à voile ou votre « kit », comme l’appellent les experts, selon les instructions indiquées dans le mode d’emploi.

Si vous n’avez votre propre kit, ce qui est probable si vous débutez, assurez-vous juste de louer votre équipement dans un endroit fiable et vérifiez que les divers éléments sont bien fixés pour éviter de potentiels incidents avant même de vous mettre à l’eau.

Portez un équipement de sécurité

Bien évidemment, la planche à voile est semblable à tout autre sport aquatique, alors porter les équipements de sécurité appropriés, tels qu’un gilet de sauvetage approuvé par la garde côtière ou une aide à la flottabilité, est essentiel et peut vous sauver la vie en cas d’imprévu.

Pensez à votre sécurité pour avoir l’esprit tranquille et vous concentrer sur la planche à voile.

Et, effectivement, même si vous savez nager, tant que vous êtes en phase d’apprentissage, il vaut mieux porter l’équipement de sécurité adapté car vous allez affronter le vent et les vagues, et il est notoirement connu que les deux sont imprévisibles.

Restez près du rivage et évitez les zones dangereuses

Ne soyez pas trop sûr de vous et ne vous éloignez pas trop du rivage. Le vent peut avoir assez de force pour vous faire perdre le contrôle de votre voile, ce qui vous mettrait en difficulté. Gardez à l’esprit qu’il vaut mieux rester à l’écart des zones rocheuses, des nageurs et des bateaux pour éviter les accidents.

Les bases de la planche à voile

Planche à voile : oui ou non ? 10

Comment mettre votre planche à voile à l’eau

Pour mettre votre planche à voile à l’eau, approchez vous du mât et ramassez le wishbone. Tirez la voile vers l’arrière de la planche et soulevez-la en la poussant vers l’eau.

Assurez-vous que le vent souffle par-dessus le mât pour éviter les vents arrières et vous lancer plus facilement. Une fois que vous êtes assez loin dans l’eau et que la planche flotte, abaissez la voile.

Comment monter sur la planche à voile et tourner

Votre planche à voile flotte sur l’eau, l’aileron ne touche pas le fond mais la dérive est en position basse. Le dos face au vent, placez vos pieds dans l’axe médian de la planche, écartés à la largeur des épaules.

Ensuite, montez doucement sur la planche et attrapez votre tire veille avant de vous mettre complètement debout dans l’axe médian. Écartez vos pieds à la largeur de vos épaules également. Pour tirer la voile, pliez les genoux, penchez-vous légèrement vers l’arrière puis tirez doucement le tire veille pour décoller la voile de l’eau.

La position sécurisée

Une fois votre voile complètement levée, tenez le mât juste en-dessous du wishbone. Gardez la tête droite, vos bras tendus, vos jambes fléchies, à la largeur de vos épaules de chaque côté du mât, et votre dos droit dans une bonne posture.

Diriger la planche

Pour commencer à diriger la planche, penchez la voile vers l’arrière de la planche pour tourner son nez vers l’intérieur, en direction du vent. Penchez la voile vers le nez de la planche pour la mettre hors du vent. Quand la voile est à 90 degrés ou perpendiculaire à la planche, elle est toujours vent de travers.

Le virement de bord ou virage à 180 degrés

Pour virer à 180 degrés, penchez la voile vers l’arrière de la planche à partir de la position sécurisée, et faites quelques petits pas autour du mât. La tête toujours droite et le regard tourné vers la position que vous visez, gardez les genoux fléchis et les bras tendus. Continuez à tourner en faisant des petits pas jusqu’à ce que vous soyez en position sécurisée de l’autre côté de la planche à voile.

L’empannage

Pour savoir comment empanner, penchez tout simplement la voile vers l’avant de la planche. En faisant cela, le nez de la planche tournera dans le sens du vent, ce qui est le but de la manœuvre. C’est un peu plus compliqué pour un débutant, je vous conseille donc de travailler d’abord le virement de bord avant de vous mettre à empanner.

Windsurfer

Position de départ

À partir de la position sécurisée et la planche en vent de travers, retirez votre main avant du mât et placez la sur le wishbone. Ensuite, enlevez votre main arrière du mât et reculez vos pieds sur l’axe médian de la planche.

Votre pied arrière doit être au centre de la planche, tandis que votre pied avant doit être dirigé vers l’avant juste derrière le mât. Assurez-vous de maintenir le gréement vers l’avant perpendiculaire à la planche à tout moment.

À ce moment là, vous devez tirer la voile pour être en équilibre. Regardez droit devant vous en tirant le gréement devant vous pour garder votre équilibre. Ensuite, placez votre main arrière, écartée au niveau des épaules, sur le wishbone et commencez doucement à tirer l’arrière de la voile vers vous.

Vous devez ensuite placer le poids de votre corps très bas sur votre jambe arrière fléchie tout en gardant votre jambe avant et vos bras tendus. Puis, regardez vers la direction que vous prenez et tournez votre corps pour y faire face. Votre tête, vos épaules et vos hanches doivent être face à l’avant.  

Faire demi-tour

En théorie, faire demi-tour peut sembler assez facile mais pour des véliplanchistes débutants, c’est en fait un peu compliqué. À partir de la position de départ, relâchez votre main arrière et placez la sur le mât.

Ensuite, prenez à nouveau la position sécurisée et virez à 180 degrés ou virez de bord afin que la planche soit face à l’arrière (la direction initiale de laquelle vous avez lancé votre voile). Puis, reprenez lentement la position de départ afin d’être poussé par le vent vers le rivage. Pour arrêter d’avancer, abaissez doucement votre voile dans l’eau.

L’atterrissage

Pour atterrir votre planche à voile, relevez votre voile lorsque le vent souffle au travers du mât puis attrapez l’arrière de la planche en vous assurant de soulever l’aileron. N’oubliez pas également de tenir le wishbone.

Sortez de l’eau et posez délicatement le bébé sur la rive. (Petite astuce : pour éviter de les endommager, ne tirez pas l’aileron ou la voile par terre quand vous sortez de l’eau).

Planer (pour les personnes un peu expérimentées)

À présent que vous savez comment avancer, pimentons un peu l’activité en introduisant le « planing ». Pour planer, la planche doit aller assez vite pour glisser sur l’eau, un peu comme le ferait un hors-bord.

Pour exécuter cette figure, vous pouvez utiliser le harnais attaché à la voile et les straps (sangles) pour les pieds attachés à la planche. Contrairement à la position sécurisée et de départ, la technique consiste à se tenir bien droit et à utiliser son poids pour pencher dans la direction du vent à l’opposé de la poussée de la voile.

Quand la planche à voile commence à prendre de la vitesse, restez bien penché en arrière en poussant sur le harnais, puis commencez à déplacer lentement vos pieds vers l’arrière. À ce moment-là, vos pieds devraient être proches des straps et vous devriez pouvoir facilement y glisser vos pieds.

Autres conseils de planche à voile

Windsurfers

Informez-vous des droits de passage et des réglementations locales

Bien sûr, il y a des règles à respecter sur l’eau, même si vous envisagez de naviguer paisiblement. Suivre les règles de droit de passage et les réglementations locales vous évitera d’avoir des difficultés ou des accidents lors de vos sorties.

Prendre soin de son kit

Si vous avez navigué dans l’eau salée, n’oubliez pas de rincer votre kit à l’eau douce et de retirer le sable, et assurez-vous de bien sécher votre équipement avant de le ranger.

Bon vent !

J’espère que ce guide détaillé pour débutant vous a appris une ou deux choses sur les bases de la planche à voile et vous a donné confiance pour commencer votre voyage. Comme toujours, pour éviter les écueils (jeu de mot voulu), n’oubliez pas de rechercher le meilleur endroit, le meilleur équipement et d’appliquer les mesures de sécurités adéquates avant de vous jeter à l’eau.

On éprouve un sentiment de liberté quand on glisse et vole sur l’eau en planche à voile et, je l’avoue, ça rend plutôt accro. 

Si vous avez d’autres questions au sujet de la planche à voile ou si vous voulez simplement parler de sports aquatiques, n’hésitez pas à m’envoyer un message sur Facebook ou Instagram. Je serais plus qu’heureux de vous aider à prendre le large ! Pensez également à nous laisser un message et à nous suivre ! 

Je touche parfois une petite commission sur les achats que vous faites en utilisant mes liens. Cela m'aide à entretenir mon site et à payer les frais d'hébergement. Pour en savoir plus, lisez ma politique d'affiliation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Review written by: Tom

Bonjour, je m'appelle Tom. Pendant l'année, j'essaie d'être sur un paddle board le plus souvent possible. En lisant ce blog, vous resterez au courant de tout ce que je teste sur l'eau :)